• Bonjour à tous !! 

    Aujourd'hui un article vraiment rapide (ma soeur est venue aux Pays-Bas exprès pour me voir -oui Ryuu-chan et moi avons des liens de parenté directs) parce qu'une nouvelle génération de pokémons a été annoncée et que je les trouve vraiment mignon !!! Du coup voilà, je montre mon amour pour ces trois petites créatures (y'a déjà plein de fanarts cool en plus c'est trop bien tant d'enthousiasme). 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    17 commentaires
  • Tu vas souffrir, mais tu aimeras ça

    Bonjour à tous !

    Avec la nouvel année en Janvier et le nouvel an lunaire en février, nous avons eu notre lot de d'horoscopes en tous genres. Mais je sais qu'à tort ou à raison, beaucoup de gens sont sceptiques quant à l'idée d'une quelconque influence de la position des étoiles le jour de leur naissance sur leur personnalité. Est-ce que cela voudrait dire que ces âmes rationnelles n'auraient pas droit de s'éclamer "c'est tout à fait moi !" devant leur écran d'ordinateur ? Bien-sûr que non ! C'est pourquoi j'ai décidé de pallier à cette injustice, en vous proposant un test de personnalité très très exact et pas du tout fumeux, se basant sur la façon dont vous prenez le votre thé le matin. 

    Dis moi comment tu prends ton thé, je te dirais qui tu es Attention, pour ceux que le titre de la rubrique n'auraient pas éclairé, cet article est du shitpost massif, donc si jamais vos résultats ne vous plaisent pas, vous n'avez plus qu'à vous mettre au café. Avec un peu de chance, la cafféine vous fera trembler suffisamment pour vous empêcher d'aller râler dans les commentaires (mais je vous aime quand même).

     

    Dis moi comment tu prends ton thé, je te dirais qui tu es Cas de figure 1 : vous préférez prendre du thé noir 

    Ce que cela dit sur vous : vous êtes une personne à la forte personnalité, vous n'hésitez pas pas à vous brusquer afin de faire les choses qui sont nécessaires (en l'occurence : prendre un truc super amer dès le matin pour se réveiller). Vous êtes patients, entêtés, parfois un peu têtus, mais vous êtes aussi que vos proches apprécient avoir dans leur entourage pour votre fiabilité. 

    Alignement : lawful evil

    Ascendants :

    • Vous prenez du sucre : Vous êtes quelqu'un de persévérant. On vous reproche parfois de ne pas sortir de votre zone de confort, mais c'est juste que vous n'aimez pas prendre de risques inutiles. (alignement : true neutral)
    • Vous prenez du miel : Vous êtes à l'écoute de votre entourage, de vous même et de la nature. Vous vous laissez souvent attendrir par votre animal de compagnie quand il vient mendier de la nourriture (alignement : lawful good)
    • Vous prenez de l'english breakfast (la version sans fil pour le sachet, vendue en angleterre) : vous êtes une personne chaotique et peu prévisible. Vos proches sont souvents perplexes face à vos agissements. (alignement : chaotic neutral)

    En 2019 :
    Santé : Faites attention à l'épidémie de grippe 
    Amour : Pour les couples, tout roule ! En solo, n'hésitez pas à sortir, il est encore temps pour vous d'avoir de bonnes surprises 
    Travail : De nouvelles opportunités se présentent à vous, mais n'oubliez pas de vous ménager
    Famille : N'hésitez pas à dire à tonton raciste de fermer sa gueule !

     

    Dis moi comment tu prends ton thé, je te dirais qui tu es  Cas de figure 2 : vous préférez prendre du thé vert

    Ce que cela dit sur vous : vous êtes quelqu'un de calme et posé en apparence - ce qui ne veut pas dire que vous vous laissez marcher sur les pieds ! Après tout, il faut toujours se méfier de l'eau qui dort. Vous avez tendance à passer beaucoup de choses à votre entourage, mais vous êtes globalement quelqu'un au tempérament joyeux que les gens aiment avoir autour d'eux. 

    Alignement : True good

    Ascendants :

    • Vous prenez du sucre : vous êtes quelqu'un de très doux, voire fragile. N'hésitez pas à vous imposer ! (alignement : chaotic good)
    • Vous prenez du miel : vous aimez le miel ou bien avez mal à la gorge souvent (alignement : chaotic good)
    • Vous le faites infuser à 100°c : vous êtes quelqu'un de négligeant : pas par mauvaise volonté, mais vous ne pensez pas à lire complètement l'énoncé d'un exercice avant de vous lancer à tête baissée dedans. Vous êtes quelqu'un de fonceur, mais de négligeant, ce qui risque parfois de vous causer du tort. (alignement : chaotic neutral)

    En 2019 : 
    Santé : Non, vous n'allez pas mourir de ce rhume !! 
    Amour : Un peu de rififi chez les couples - n'oubliez pas que si votre moitié vous agace trop, votre tasse de thé remplie d'un liquide brûlant peut éventuellement vous servir d'arme (Si jamais vous appliquez cette technique, je ne vous connaît pas). Pour les solos, n'oubliez pas que vous avez énormément de qualités, et gardez l'oeil ouvert, car parfois les choses que l'on cherche sont juste sous nos yeux (surtout s'il s'agit de clés de voiture). 
    Travail : Une année chargée, mais vos efforts paieront, alors accrochez vous ! 
    Famille : Vous savez, personne n'a envie de voir votre powerpoint de photos de vacances... 

     

    Dis moi comment tu prends ton thé, je te dirais qui tu es Cas de figure trois : vous prenez du thé blanc 

    Ce que cela dit sur vous : Vous êtes une personne que l'on juge parfois bizarre, et il vous arrive souvent de vous sentir incompris, Hélas, c'est le lot de quiconque s'aventure hors des sentiers battus. Mais n'oubliez pas que vos proches sont là pour vous, et n'hésitez pas à discuter de vos idées avec eux afin de profiter d'un éclairage nouveau. 

    Alignement : Chaotic evil

    Ascendants :

    • Vous prenez du sucre/du miel : Vous vous prenez pour qu'un d'edgy, et avez parfois des tendances kik0o-dark, faites attention ! Parfois, si quelque-chose n'a jamais été fait, cela ne veut pas dire que c'est une très bonne idée, mais que c'est une idée de merde. 
    • Vous le faites infuser à 100°c : Vous aimez prendre des choses que peu de gens ont, mais vous vous retrouvez dans la panique complète dès que vous voulez les utiliser, ou le faites de façon catastrophique. Vous êtes un peu comme un poule avec une fourchette, sauf que vous mangez beaucoup moins, n'avez pas de plumes et ne pondez pas d'oeufs (si c'est le cas, je vous invite à aller consulter un médecin au plus vite). 

    En 2019 : 
    Santé : Vous devriez jeter toutes les choses périmées qui trainent dans votre frigo si vous ne voulez pas tomber malade...
    Amour : En couple, tout se passera bien si chacun sait ajouter de l'eau dans son vin. Célibataires, n'attendez pas que les choses viennent à vous (mais ne soyez pas trop bizarres lors du premier rendez-vous svp).
    Travail : Ne gâchez une bonne opportunité par négligeance ! 
    Famille : Tatie Isabelle va retrouver une photo de votre phase gothique, que vous aviez posté fièrement sur facebook en 2011. 

     

    Dis moi comment tu prends ton thé, je te dirais qui tu es Cas de figure 4 : vous prenez du café

    Ce que cela dit sur vous : Vous êtes une drama queen qui aime se faire remarquer. Vous avez une tempéramment fougueux, vous avez parfois des tendances à la colère et êtes souvent tendus. Vous aimez faire chier le monde, mais vous savez aussi vous accrocher et faire des sacrifices pour les causes et les personnes qui le méritent. Globalement, vous êtes souvent des personnes très occupées. 

    Alignement : True evil

    En 2019 : 
    Santé : Attention aux migraines !
    Amour : Allez vous faire voir je fais pas de prédictions aux gens qui boivent du café dès le matin comment vous faites ça :( 
    Travail : N'oubliez pas que boire plus de café ne vous fera pas travailler plus vite
    Famille : Si on vous cherche des noises, vous pouvez remplacer le sel par du sucre et vice-versa. Résultats garantis !! 

    *

    Voilà, et surtout, n'oubliez pas que contrairement à ce qui est marqué en haut cet article est 100% exact !!! Je sais que la vérité est dur à accepter mais c'est comme ça... Il s'agit juste d'un savoir tu, gardé précieusement par ceux qui l'ont acquis, et qui veulent continuer à vous manipuler dans l'ombre (les reptiliens). J'ai mis un disclaimer pour qu'ils ne prennent pas le temps de vérifier le reste car ils sont très occupés...

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • En parcourant mon ancien blog  Bonjour à tous ! 

    Je ne sais pas vous, mais je pense être malgré tout un peu narcissique. Qu'il s'agisse de mon Tumblr ou de mon ancien blog, j'aime remonter le contenu que j'ai pu publier ou partager. Je ne relis même pas forcément les articles : je scroll pour le plaisir de scroll. Au lieu de le faire chez quelqu'un d'autre, je le fais sur ma page, car après tout, j'y suis un peu chez moi. Je me demande si ce n'est pas comme quand on prend du temps pour explorer sa propre bibliothèque, ou ses anciens cahiers de cours - et; sans vouloir avoir l'air moralisateur, c'est le genre de choses qu'il est assez bizarre, voire illégal, de faire chez quelqu'un d'autre.

    Bref, tout ça pour dire, j'ai eu l'occasion de parcourir mon ancien blog récemment - et outre la surprise de voir des articles datant de 2017, j'ai aussi pu re-suivre un des plus gros drama d'Eklablog : l'installation de la publicité. Cela fait assez bizarre de retomber là-dessus maintenant, car il s'agit maintenant de quelque-chose qui semble plus ou moins acquis sur la plateforme, la chose étant mise en place depuis maintenant plus de trois ans. Mais cela m'a aussi rappelé une ancienne époque, celle où on avait le blog sur la page d'accueil qui changeait de manière régulière, et où Stephanie venait gronder par messages des jeunes membres postant des photos jugées inappropriées pour la plateforme.  

    Cela me fait tout drôle, de voir l'optimisme (puis la déception) de l'époque. On attendait avec impatience de nouvelles fonctions, et de nouvelles choses étaient proposées dans la boîte à idées ! Finalement, je ne suis pas sûre que beaucoup de choses aient abouti (malheureusement), mais Eklablog reste une des plateformes qui a le moins changé depuis que j'ai commencé à la fréquenter vers mes 12/13 ans (j'en ai 21 maintenant). Malgré les restrictions du premium - qui sont en partie contournables, notamment pour le système de mot de passe du blog - cela reste l'une des meilleures plateformes quand on a peu de connaissances, peu envie de payer ou de s'investir énormément. C'est aussi, au final, là où j'ai le plus de connaissances et les meilleurs souvenirs, même si beaucoup de mes amis sont partis maintenant. D'ailleurs, voir l'évolution des blogs et les gens que je connaissaient changer, grandir, essayer ou non de nouvelles choses est passionnante ! J'avoue avoir été soufflée par la "continuité" du blog de Mad Hatter que j'ai l'impression d'avoir toujours connu sous sa forme actuelle. En termes de statistiques, j'ai aussi eu un étrange sentiment en voyant que mon ancien blog fait désormais aussi bien en termes de visite sans moi que les jours où j'y publiais il y a quelques années. 

    Bref, je suis un peu ici chez moi maintenant et je pense que c'est pour ça que j'y reviens toujours.

    Partager via Gmail

    20 commentaires
  • Je suis contente d'avoir eu les magical girl dans ma vie

    Bonjour tout le monde !

    Je voulais prendre cinq minutes aujourd'hui pour parler du genre des magical girl, que vous connaissez peut-être déjà sans le savoir, même si vous n’êtes pas habitués de la culture otaku. Beaucoup d’animes qui étaient diffusés à la télévision pendant mon enfance (je suis née en 1997) en sont : Magical Doremi (Ojamajo Doremi), Mew Mew Power (Tokyo Mew Mew), Sakura Chasseuse de cartes (Card Captor Sakura), Sailor Moon… Destinés à un public plutôt féminin, ils parlent en général d’une ou de plusieurs filles, qui ont une mission à remplir (en général, c’est sauver le monde). Pour ce faire, une créature mignonne leur donne un ou plusieurs artefacts qui permettront aux personnages de se transformer pour remplir leur mission. Dans la liste, seule Sakura ne se transforme pas, mais Tomoyo lui fait toujours de si beaux vêtements que c’est tout comme !

    On associe plutôt ce genre à une certaine féminité, ce qui est normal, quand on connait la publication des mangas au japon : ils sont prépubliés dans des magazines qui visent un public très précis, à savoir un certain sexe et une certaine tranche d'âge. La plupart de ces séries sont des adaptations de mangas déjà existants, ceci explique donc cela. Ils relèvent aussi pour beaucoup du domaine de l'enfance - cependant, je pense que même une fois grand, on a beaucoup à apprendre des magical girls

    J'avoue avoir passé une bonne partie de mon enfance à bloguer autour de Tokyo Mew Mew/Magical Doremi. À cette époque de ma vie sur internet, je me demandais toujours comment je pouvais rencontrer des gens d'une vingtaine d'années qui se consacraient leur vie virtuelle à ce sujet. "Ce sont des adultes", me disais-je "n'ont-ils pas mieux à faire de leur vie que de parler de séries pour enfants ?". J'avais autour de 11/12 ans à cette époque, je rentrais alors au collège et je voyais la vingtaine comme un âge responsable, où on avait des goûts de grande personne et où on avait mieux à faire que de faire du cosplay de Card Captor Sakura. La chose est que j'ai maintenant la dite vingtaine, et que je me rends compte que les collégiens sont à ce propos-là bien plus chiant, méprisants et exigeants que la plupart des gens de mon âge. Je ne me rendais pas compte à l'époque de ce que ces séries m'avaient apportés : d'excellents moments, du rêve, des héroïnes intéressantes et attachantes auxquelles je pouvais m'identifier, mais aussi toute une sociabilité grâce à skyblog et eklablog. 

    Je suis contente d'avoir eu les magical girl dans ma vie Je suis contente d'avoir eu les magical girl dans ma vie 
    (On ne va pas se mentir : je serais toujours prête à vendre mon âme pour en avoir un)

    Je repensais à ces séries dernièrement et je me disais qu'elles étaient aussi importantes par leur ton et par les sujets abordés. En effet, le ton est très joyeux et l'atmosphère magique, ce qui permet de se détendre et d'apprécier un univers souvent très plaisant (avec pléthore de produits dérivés). Mais cela ne veut pas dire qu'elles ne traitent pas de vrais sujets : le passage à l'âge adulte,  l'acceptation de soi, les complexes, l'amitié, mais aussi le harcèlement, la maladie, la mort, le divorce le changement d'environnement... Le tout avec des héroïnes badass, qui se font des monstres à l'heure du goûter. Et même une fois grand, ça se laisse très bien regarder. Alors, n'hésitez pas à (re)voir ces séries !

    Je conclurai juste avec ce gif de Tokyo Mew Mew, car quand j'étais gamine, c'était mon gif préféré Je suis contente d'avoir eu les magical girl dans ma vieet comme j'ai réussi à le retrouver tout à fait par hasard je voulais le caser... Je viens de me prendre neuf ans dans la poire ce serait dommage de gâcher ça.

    Avant de partir, je voulais juste vous remercier pour votre accueil chaleureux, ça m'a fait vraiment très plaisir ♥ C'est drôle car j'ai dit vouloir couper les ponts avec mon ancien blog, pour finalement faire un article dans le même ton... Comme quoi !

    Sur ce, à la prochaine !

    Mrs Swadloon.

     

    Partager via Gmail

    15 commentaires
  • Salut la compagnie ! 

    Aujourd'hui j'ai envie de vous raconter ma merveilleuse vie d'étudiante Erasmus aux Pays-Bas, parce que pourquoi pas. Ce n'est qu'un témoignage comme on peut en trouver des centaines d'autres sur le net, mais qui sait ! Je voulais proposer le mien car je suis actuellement à mi-chemin (je suis arrivée en septembre et je pars en juin, si tout se passe bien), et que jusque ici, je n'ai rien trouvé qui soit en demi-teinte. Quand on lit les avis sur internet, il y a deux cas de figure : 

    1. Les étudiants qui ont passé le pire moment de leur vie, complètement isolés, à pleurer tous les soirs sur Skype et roulés en boule devant Netflix 
    2. Les gens qui ont vécu la meilleure année de leur vie, se sont fait des amis tout autour du monde et ne regrettent absolument pas d'être partis.

    Honnêtement, je ne me retrouve pas du tout dans ces témoignages. Je ne regrette pas d'être partie aux Pays-Bas : l'université et le pays sont super, le cadre idéal. On y est certes bien ventilés et bien arrosés, mais bon, quand on revient après un mois, on arrive même à trouver le vent venant de la mer du Nord agréable ! Mais je n'irais pas jusqu'à dire que c'était la meilleure année de ma vie. Déjà parce que je n'ai que vingt ans, et que j'espère avoir plein d'autres années pour pouvoir comparer (mais sait on jamais). Ensuite parce que bha... Ce n'est ni tout blanc, ni tout noir en fait. Il y a plein de trucs cool,comme  la fac, les gens, le pays, découvrir de nouvelles choses. Mais y'a aussi plein de trucs moins cool, genre les départs, les arrivées, l'ajustement, l'isolement... On peut lire sur internet que "partir en Erasmus ne fera pas de vous une nouvelle personne", ce qui n'est pas totalement faux, mais pas totalement vrai non plus. Il y a des choses auxquelles tu ne penses pas avant de partir : par exemple, j'ai bien moins de répartie et de sens de l'humour en anglais qu'en français, et je suis bien plus timide aussi. Je me suis toujours fait au moins une amie en deux jours en cours, même si je ne suis pas très à l'aise en société. Mais la langue, ça rajoute une barrière, même si ton niveau est assez bon. En plus, il est difficile d'appréhender les locaux, car ils ne vous considèrent que comme quelqu'un de passage et ne viendront donc pas forcément vers vous. Par contre, on découvre plein de choses/gens/méthodes différentes etc., et ça c'est vraiment vraiment cool. J'aime vraiment l'endroit dans lequel je suis : il y a des pistes cyclables, des mouettes, des bateaux et des fleurs. Cela me suffit ! 

    J'ai aussi pu découvrir des choses sur moi-même. J'ai beaucoup moins d'heures de cours, ce qui a réveillé la weeb qui sommeillait en moi. Je pensais sincèrement avoir laissé cette période de ma vie derrière moi............ Mais ma phase kikoo japon uwu était en fait là, prête à reprendre le dessus dès que mon esprit ne serait plus obsédé par l'université : j'ai pu m'engloutir tout fma et tout steins;gate (entre autres), et quand même passer avec plus de 14 de moyenne. J'ai redécouvert les soirées sur Osu, Dofus, Pokémon. Honnêtement, j'ai l'impression d'être retournée mentalement au stade du collège ou du lycée, mais je m'amuse bien et surtout je profite de ce temps que je sais que je n'aurais plus une fois retournée dans le système français ! C'est bien de faire de la merde tant qu'il est encore temps (je rentre en master l'année prochaine donc...)

    J'avais aussi pu lire des témoignages alarmants concernant les amitiés, que les amis n'attendaient pas un an etc., ce qui est complètement alarmiste et pas totalement vrai. Ça dépend juste des gens avec qui tu traînes ; je reçois des messages de mes amis quasiment quotidiennement, qu'il s'agisse de nouvelles fraîches ou juste de memes. J'ai même quelqu'un dans ma vie... En fait la distance c'est comme tout, c'est un peu ce qu'on en fait. Si tout le monde à la volonté et fait des efforts, cela peut très bien marcher ! 

    De beaucoup de gens, et je suis d'accord, il y a deux choses qui manquent le plus : les animaux de compagnie et la nourriture (pardon maman, pardon papa)...  Je peux passer une heure au téléphone avec ma mère, mais difficile de choper le chat pour faire un Skype avec... Au final, on attrape des réfléxes bizarres : je me souviens encore de la journée de novembre où j'ai trouvé LA baguette parfaite. C'est totalement cliché, mais c'est assumé ! J'ai hâte de retrouver le pain en rentrant. 

    Si jamais vous avez l'occasion et les moyens de le faire, faites le ! Il faut juste être préparé psychologiquement à devoir gérer les inscriptions, la paperasse et l'incompétence de deux secrétariats à la fois. Mais promis, ça vaut le coup. Et si vous avez déjà eu la chance de partir quelque part, n'hésitez pas à venir me raconter comment ça c'est passé pour vous, je suis à 100% pour les confessions noctures (mais aussi pour les confessions diurnes ne vous en faites pas).

    Voilà voilà ! Je profite qu'il soit tard pour raconter ma vie (j'ai un autre article de prêt en hors-ligne mais je vais préparer celui-là parce qu'à cette heure là c'est plus approprié, haha). Je ferais un article pour vous parler de mon expérience aux Pays-Bas de manière un peu plus spécifique un autre jour.

    Bonne nuit ~ 

    Mrs Swadloon

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • I guess I made a thing

    Bonjour tout le monde ! 

    Je devrais normalement être en train de travailler sur la Chanson de Roland, mais j'avais un peu la flemme, du coup je me suis dit que faire un blog c'était presque pareil (raisonnement inégalable). Je suppose que je devrais maintenant écrire quelque chose du genre : 

    "Je suis de retour !!"

    (pour vous jouer un mauvais tour).

    Cette formalité passée, je vais vous avouer une chose : je ne sais absolument pas pourquoi je reviens (sans doute pour vous raconter plus de ma vie passionnante ???), ni pour combien de temps. Une seule chose est sûre : je suis là, maintenant, et c'est déjà pas mal. (J'avoue que le retour de Ryuu-chan m'a un peu motivé).

    J'aurais pu revenir sur Oh my swadloon, mon bébé, le seul blog qui sera à jamais dans mon coeur, celui avec lequel j'ai vécu les meilleurs souvenirs et fait les meilleures rencontres. J'aurais pu, et je ne l'ai pas fait, car justement, j'ai vécu trop de choses avec ce blog. J'ai trop de passif avec lui, trop d'attentes, trop de souvenirs. Je voudrais commencer quelque-chose de nouveau, mais qui ne soit pas aussi différent que ce que j'avais tenté jusque-là. Tenter des entreprises sérieuses et méticuleuses, c'est bien, mais ce n'est pas ce que j'ai envie de partager sur internet. (Dumb bitch energy-)

    Depuis que je suis partie, j'ai eu le temps de faire de nouvelles choses. Par exemple, je suis actuellement en Erasmus aux Pays-Bas, j'espère pouvoir vous en toucher quelques mots par ici ! J'ai appris plein de choses et je suis maintenant en troisième année de fac, ce qui ne m'a pas pour autant enseigné la régularité. Mais si je ne pouvais pas introduire mes articles en disant "je sais ça fait trop longtemps je vous avais promis d'être là dans deux semaines", je serais obligée de trouver une vraie accroche... C'est fatiguant ces choses-là, il faut en trouver une à chaque fois, et on est assurés de tomber dans la banalité quoi qu'il arrive. 

    Je pense avoir vite fait le tour, pas besoin de recouvrir des pages pour vous dire que je reviens bientôt. D'ici là, portez vous bien, et n'oubliez pas de manger des légumes ! 

    Mrs Swadloon

    PS : j'avais la flemme de faire un thème, je sais que ça se voit...

    PS 2 : Pour ceux qui se poseraient la question, je n'ai à ce jour aucune idée quant à une éventuelle participation au projet Eklabugs. Peut-être, peut-être pas. Ça dépendra sûrement du thème et de ma (non) flemme. J'attendrai sûrement d'avoir un peu de contenu par ici avant de participer si cela doit se faire !

    Partager via Gmail

    21 commentaires