• Vers l'autre rive 
    Image issue du film "vers 'lautre rive"

    Bonsoir à tous !

    Nous nous retrouvons aujourd'hui pour un article publié pour le projet Eklabugs, initiative qui regroupe tous les mois des blogueurs autour d'un thème précédemment voté. Cette fois-ci, c'est la nuit qui a séduit. Je ne pensais pas au départ participer au projet, mais j'ai lu sur l'article de présentation de la session quelque-chose comme "Nous avons abordé il y a quelques mois la lumière" : j'ai trouvé ça rigolo, car j'avais participé au projet pour la première fois avec ce blog pour ce thème la, et n'y avait rien soumis par la suite. Je suis le genre de meuf qui adore les effets de cycles, dans le genre, écouter en partant de quelque part le morceau qu'on a écouté en arrivant, récupérer le premier et le dernier journal d'une année scolaire, etc. Ainsi, je vous l'indique tout de suite : je n'ai initialement participé que pour la satisfaction provoquée par l'effet de clôture… Désolée. 

    Personnellement, j'aime bien la nuit : tout ce qu'on y fait ne semble pas avoir la même valeur qu'en journée. La nourriture semble meilleure, aussi. Quoi de mieux qu'un goûter nocturne ? Pour ma part, je n'ai pas encore trouvé. Je ne sais pas ce qui produit cet effet - est à cause de la notion d'interdit ? Ou bien est-ce à cause du côté mystique de la nuit ? Peut-être est-ce un peu des deux ! En tous cas,  si jamais un esprit croise mon chemin, je peux toujours partager mon fromage avec lui, s'il le souhaite. Je vous propose un petit top de mes encas nocturnes, sentez-vous libres d'y ajouter vos goûters préférés et de bien vous brosser les dents après : 

    - des nouilles japonaises 
    - du fromage (avec du pain !)
    - des céréales 
    - des lasagnes 
    - une salade 
    - de la soupe 
    - des gâteaux au chocolat

    Bon, et si j'arrêtais de transformer chaque thème d'Eklabugs en Ôde à la nourriture ? (C'était d'ailleurs le thème de juin, auquel, ironie du sort, je n'ai pas participé). La nuit et son ambiance particulière, c'est aussi un super moment pour aller se balader à la campagne ou au bord de la mer - certes, on y voit rien, mais cela fait partie du plaisir. J'ai tous mes meilleurs souvenirs de promenade la nuit ! C'est aussi le moment de partir un peu dans tous les sens - il y a moins de gens pour nous voir, et il y a la fatigue, ça excuse. 

    Il y a aussi des films et des morceaux qui sont mieux si on les écoute ou regarde la nuit. C'est d'ailleurs le seul moment où j'arrive à regarder des films : la nuit, on attend rien d'autre de moi. Les responsabilités de la journée sont terminées, et je peux donc me plonger dans un programme plus long qu'une série ou un anime ou alors m'enchainer 3 épisodes de série d'affilée, j'hésite. Pour les films que je n'aurais jamais réussi à regarder à un autre moment, je pense à Comment c'est loin ou Vers l'autre rive, qui sont tous des films assez calmes et qu'il est possible de regarder sans sursauter. Pour la musique, j'aime bien des choses comme Cœur de pirate, Gringe, Orelsan ou les Casseur Flowteurs. 

    Bref, cet article devait avoir un sens (à la base) mais il est parti dans toutes les directions sans que je puisse l'en empêcher… Tant pis. Heureusement, on a au moins un fil conducteur. 

    Leurs articles ont sans doute plus de sens que le mien :
    Eyael_ - Projet Eklabugs : Voyage au bout de la nuit 
    Louna.Eriyu - La nuit
    Tsunn - Bataille
    Gaellah - La nuit 
    Ryuu-chan - Une nuit dans le monde de Pokémon

     

    Partager via Gmail

    25 commentaires
  • Chômage technique

    Juste quelques lignes pour vous informer que demain je donne mon ordinateur au sav et que je pars chez mon père à 300km du dit sav pour entre 2 et 3 semaines… J'aurais un ordinateur mais il chauffe beaucoup (pratique par ces fortes chaleurs) et qui est plus lent du coup je ne peux pas garantir qu'il y aura des articles durant cette période ! Mais je passerai sans doute voir ce que vous faites de beau et vous répondre. Si jamais je poste un article dites vous que je me serais sans doute ébouillanté les cuisses pendant le processus de rédaction

    (Press f to pay respect)

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Buzzy Noise

    Bonjour à tous !

    Aujourd'hui, je voudrais vous parler d'une série que j'ai découverte grâce à Ryuu-chan1 : Buzzy Noise (バジーノイズ) de Mutsuki Jun, prépubliée dans le Weekly Big Comic Spirits. Il s'agit d'une série de type Seinen/slice of life/romance plutôt obscure, puisqu'elle n'a pas été publiée en dehors du Japon. D'ailleurs, lorsque l'on fait une recherche google, les seuls liens qui apparaissent sont des liens vers de sites de scantrad, ce que je trouve plutôt triste : l'auteur a d'ailleurs partagé quelques cases de ces traductions avec la légende "on dirait presque un vrai manga" sur Twitter2. Mais, si cette série est accessible via des canaux illégaux pour qui ne parle pas japonais - en espérant qu'un moyen légal de se le procurer arrive un jour dans nos contrées - cela ne veut pas dire que des gens vont la lire pour autant. Pourtant, vous avez plein de bonnes raisons de vous lancer à corps perdu dans Buzzy Noise.

    Buzzy Noise Buzzy Noise

    Comme je l'ai déjà dit, Buzzy Noise est une série de type slice of life. On y suit le quotidien d'Oshio et Kiyosumi, qui se rencontrent plus ou moins par hasard. Les deux sont voisins : Oshio habite au dessus de l'appartement de Kiyosumi, le concierge de l'immeuble, qui se passionne pour la musique et passe le plus clair de son temps libre à en jouer. Son patron, ayant reçu des plaintes à cause du bruit, menace de le mettre dehors si tout ce vacarme ne cesse pas : ce dernier arrête donc de jouer, au plus grand dam d'Oshio, qui adore sa musique. Après avoir littéralement brisé la glace entre eux (elle l'a rejoint dans son appartement en brisant sa vitre), elle lui propose de vivre chez elle.

    Buzzy Noise

    Kiyosumi est un jeune homme plutôt taciturne, qui aime être seul et veut que la musique reste pour lui un passe temps. Apprenant dans un premier temps qu'Oshio est dans une relation, il souhaite la garder à distance : mais Oshio est ce que l'on pourrait appeler une drama queen, qu'il est difficile de garder loin de soi. Bien que bruyante et n'ayant apparemment pas de notion de ce qu'est l'espace vital, elle est quelqu'un de sincère et apprécie tellement la musique de Kiyosumi qu'elle veut la faire découvrir au maximum de gens. C'est un plaisir de suivre l'évolution du duo : ils ont une bonne dynamique, l'histoire et douce et les planches sont très jolies. Bien que l'histoire est en somme-tout ordinaire, on ne s'ennuie pas une seule seconde ! Mon seul regret et que l'accent du Kansai (aussi appelé Kansai ben) des personnages n'a pas pu être retranscrit dans la traduction, mais bon, on ne peut pas tout faire - et puis grâce à moi, vous saurez qu'il est là ! 

     Au final, Buzzy Noise est un de mes slice of life préférés : je lorgnais un moment sur les volumes en japonais de ma soeur, et je suis contente d'avoir désormais accès à cette série. Il n'y a pour le moment que cinq chapitres de disponible (contre 3 volumes au Japon, le quatrième sortant en septembre), mais il me semble que c'est une série dont l'ambiance sied parfaitement aux longues journées de l'été, bien qu'elle se lise très vite. Si vous avez cinq minutes, foncez la découvrir, vous ne le regretterez pas !

    Buzzy Noise

    1 : Bien que tenant un blog exclusivement dédié à Pokémon, Ryuu-chan connait quelques séries plutôt confidentielles chez nous grâce à sa connaissance du japonais. Cet article n'aurait sans doute jamais vu le jour sans elle, alors répétez après moi : "merci Ryuu-chan !". Elle force beaucoup avec, mais c'est pour une bonne cause.

    2 : Merci Ryuu-chan ! (pour la traduction du tweet).

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • An chan no Aan

    Bonjour à tous !

    Aujourd'hui, je voulais vous parler (brièvement) du manga An chan no Aan (あんちゃんのあ~ん en version originale), que je ne connaissais pas encore ce matin en me levant ! Je suis tombée tout à fait par hasard en cherchant des scans coréens de The Promised Neverland afin de vérifier quelque-chose, et je me suis laissée emportée. Car s'il y a un genre de manga que j'aime particulièrement, ce sont les gags en quatre cases, que je trouve très drôle et dont je n'ai pas vraiment réussi à retrouver le style d'humour ailleurs.

    An-chan no Aan signifie littéralement "Le aan de An-chan" : chaque petite histoire nous montre An-chan, la protagoniste qui ne sait rien faire, et son amie Meshi-chan, son parfait opposé. Toutes les deux sont encore étudiantes. L'humour repose généralement sur le fait qu'An-chan fasse une gaffe, et laisse échapper un "Aan" de désespoir à la fin de chaque planche (les deux sons étant d'ailleurs assez proches). Les situations dépeintes sont celles de la vie quotidienne, comme l'école, les sorties après les cours, le ménage...

    An-chan no Aan

    Certaines des situations permettent aussi au lecteur de s'identifier, ce qui permet de créer du comique. Je pense que comme An-chan, beaucoup d'entre nous se sont déjà laissés distraire par une objet longtemps cherché ou oublié et par hasard retrouvé pendant une séance de rangement... Ou nous sommes retrouvés avec une mauvaise note à un examen pour lequel nous avions travaillé très dur, tandis qu'un ami ayant moins essayé a eu une très bonne note.

    An-chan no Aan 

    (Allez, je vous en met un dernier car j'ai souvent eu ce genre de peur idiote au collège et au lycée)

    An-chan no Aan

    Enfin bref, si vous cherchez un manga sans prise de tête, drôle et rafraichissant pour cet été, n'hésitez pas et foncez découvrir An-chan no Aan ! Malheureusement, il n'y a pas a ma connaissance de sortie officielle en anglais ou en français, mais vous pouvez découvrir le titre en anglais sur de nombreux sites internet. Je n'ai pas trouvé de lien en français mais le niveau de langue n'est pas très élevé, c'est donc relativement accessible pour qui n'est pas trop mauvais en anglais.

    À bientôt j'espère ! Si jamais vous avez déjà lu des séries similaires, n'hésitez pas à me donner des noms en commentaire que j'aille y jeter un oeil ~

    Mrs Swadloon

    Partager via Gmail

    4 commentaires