• (spoilers) Idées en vrac sur la lumière dans le premier arc de The Promised Neverland

    Idées en vrac sur la lumière dans le premier arc de The Promised Neverland

    Bonjour à tous !

    Aujourd'hui, j'ai décidé de vous présenter un article (étrangement spécifique) qui enfoncera à grands coups de pied toutes sortes de portes ouvertes. Pourquoi ? Eh bien, avec le dernier arc du manga qui commence lentement mais sûrement à prendre forme, je trouvais le moment approprié pour revenir sur ce motif qui structure toute la première saison de l'adaptation anime. Et puis à mon sens, cela reste quand même plus évocateur qu'une review (j'en ai d'ailleurs déjà fait une...) Attention, spoilers sur les 12 épisodes de l'anime. Cet article a été rédigé en partant du principe que ses lecteurs ont vu où connaissent déjà l'anime dont il est question. J'ai balancé en vrac sans trop développer différentes idées que j'avais, donc si les vôtres divergent, n'hésitez pas à me le faire savoir, rien n'est arrêté dans cet article !

    Enfonçons une première porte ouverte : le feu, en plus d'être un élément dégageant une certaine chaleur, est aussi utilisé comme une source de lumière. Associé ainsi à la lumière, il peut représenter l'espoir en plus de l'analogie traditionnelle avec la passion (voire le désir de vivre). Il s'agit aussi de quelque-chose dont on peu s'emparer... Non pas au sens propre (n'essayez surtout pas cela chez vous, les services d'urgences sont déjà bien assez remplis comme ça) - je pensais plutôt à la figure mythologique de Prométhée, titan qui a bravé l'interdit divin et volé le feu pour le donner aux hommes. Ce feu leur permettra de devenir des êtres plus avancés, et donc, d'une certaine manière, de s'épanouir en tant qu'hommes. Justement, c'est par les flammes que les enfants retrouvent leur liberté, puisque les protagonistes mettent le feu à l'orphelinat lors de leur évasion, action qui leur permettra de partir en quête d'un moyen de vivre comme des hommes et non plus comme du bétail destiné à la consommation des démons les plus fortunés.
    Je n'invente pas la porte que je viens d'enfoncer : cette imagerie est présente à plusieurs moments de manière plus ou moins subtile. Dès l'opening nous est offert un bon petit foreshadowing, puisque la scène où l'on voit l'allumette est quasiment identique à celle que l'on voit dans la fin de l'anime... En plus, il commence par le mot "Fire" - au moins, on sait à quoi s'en tenir1... Aussi, dans les illustrations, le trio est très souvent représenté avec des lampes à pétrole au milieu de l'obscurité. Certes, dans l'histoire, il s'agit d'un objet que les personnages utilisent régulièrement à des fins assez prosaïques. Mais le choix de reprendre cette imagerie dans les illustrations montre bien l'importance de cette image : cela donne aux trois protagonistes des allures de guide. Ce sont eux qui tiennent la lumière car c'est eux qui ont donné espoir aux enfants. Après tout, ils portent à eux trois la responsabilité du plan d'évasion.

    (spoilers) Idées en vrac sur la lumière dans le premier arc de The Promised Neverland

    D'ailleurs, vous remarquerez que la lampe à pétole est un objet bien pratique : en plus d'être aesthetic™, il s'agit d'un objet qui permet de garder le feu à bout de bras : c'est pourquoi la lampe est aussi synonyme d'espoir dans le deuxième ending, appelé justement Lamp (je ne vous ferait pas l'affront d'une traduction). Et effectivement, bien que Norman soit dans cet épisode là envoyé aux démons, l'espoir ne diminue pas et son plan sera malgré tout mené à bien. Cette même lampe est aussi celle que portent les enfants quand ils vont à la mort, ce fait de cet objet une figure paradoxale.
    Une autre mention de la lumière et de la lampe est faite dans l'ending principal, Zettai Zetsumei : entre les paroles et les images, l'ending fait je trouve bien le lien entre Emma, Norman, Ray et Isabella et son amour de jeunesse. Isabella a renoncé à l'évasion après la mort de ce dernier pour choisir l'alternative la plus raisonnable qui lui était offerte pour rester en vie : devenir une mère. Les enfants de Gracefield, guidés par Emma et Ray, iront cependant au bout de ce qu'elle n'aura pas pu réaliser. D'ailleurs, la scène de l'incendie (la fameuse) rend une partie de son humanité à Isabella : bien que cela signe pour elle son arrêt de mort, cela lui offre aussi l'occasion de vivre ses derniers moments en tant que femme et en tant que mère. Au final, Giga spoil, ne lisez pas si vous n'avez pas entamé l'arc final =on peut dire que cette figure du renoncement à l'espoir amorce le parallèle entre Isabella et Norman, bien que cela ne se fasse pas exactement de la même façon pour les deux personnages. Isabella choisi de vivre, en donnant aux enfants une vie aussi correcte que possible pendant leur courte existence, faisant d'elle un allié des démons. Norman choisi la voie qui lui parait la plus raisonnable, celle du génocide de tous les démons, faisant de lui une figure très ambivalente.=

    J'arrive donc ici à ma dernière porte ouverte à enfoncer : Emma est un personnage solaire. Tout chez elle l'évoque. Que ce soit son caractère -  elle est impulsive, dynamique, optimiste et d'un naturel joyeux, ou son apparence physique - ses cheveux roux et en bataille sont presque ostentatoires à côté de ceux des autres personnages. Ce n'est pas pour rien que c'est elle qui porte l'espoir dans la série avec ses projets fous : faire évader tout le monde, retourner à l'orphelinat pour chercher les derniers, *spoil* aller rencontrer celui qui fait les règles comme telle une Edward Elric des temps modernes - damn, les gamins n'ont-ils aucun chill dans ces séries ?- etc.

    Le manga n'est pas encore terminé, et sa très bonne adaptation en anime est encore plus loin de l'être. Ainsi je m'avance peut-être trop en disant que The Promised Neverland est une série sur comment l'être humain cherche, ou renonce à chercher la lumière.

     _____________

    1 (Je rigole, j'étais quand même surprise quand je l'ai vu)

    « Je suis venue à bout de mon erasmus ! Comment j'ai choisi mon master »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Juillet à 15:18

    C'est triste comme c'est toujours tes articles intelligents qui suscitent le moins de réactions :c

      • Vendredi 5 Juillet à 19:56

        C'est habituel, je crois que d'autres personnes (Eyael je crois mais je ne voudrais pas dire de bêtises) s'étaient plaintes du même problème ! Mais c'est vrai que j'ai tendance à faire pareil, en plus c'est un sujet très spécifique donc c'était attendu, c'était plus pour mon propre plaisir /o/

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :